Image-Header

Quelques tags au hasard...
politique internet web geek wii u jeux vidéo japon hobbit film cinéma cinema peter jackson bilbo
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Ruiner

News postée le 29-04-2020
Tags reliés à cette news : ruiner, devolver digital, reikon games, cyberpunk, synthwave,
Dans la catégorie jeux-video

Ruiner

A la recherche d'un jeu court pour me faire patienter jusqu'à la sortie imminente du très attendu Streets of Rage 4, mon dévolu s'est porté sur un titre qui me faisait de l’œil depuis déjà un certain temps. Ruiner, un shoot'em'up en vue aérienne, dont la notoriété n'a pas vraiment dépassé le cap du confidentiel. Dispo en version physique uniquement via des ventes limitées à quelques milliers d'exemplaires dans le monde, "petit" budget, ambiance néo-punk et musique synthwave, autant dire que le public visé n'est pas des plus large.

Mais force est de constater que Ruiner a fait son bonhomme de chemin et a tenu les promesses émises lors de sa phase de production. Le titre connaitra même un succès, tout relatif évidemment, parmi les joueurs qui s'y seront intéressés.

L'action prend place dans un monde futuriste, placé sous le signe de la cybernétique, où les corps humains sont augmentés par des implants. La société semble éclatée entre l'enfer et le paradis d'où l'on vient tout juste d'être expulsé, à moitié mort, mais recueilli par une pirate informatique dénommée Her, déterminée à nous aider à renverser l'équilibre des forces.

Dans Ruiner, l'ambiance crado, dégénérée, et la violence sont omniprésentes. Amateurs de bisounours, passez votre chemin car ici, on ne fait pas dans la dentelle. Le gameplay propose de parcourir des niveaux très linéaires, avec une arme de mêlée, et une arme à feu, puis de zigouiller tout ce qui bouge jusqu'au bosse de zone, et de recommencer.

Très classique dans sa structure, on notera toutefois la tentative de creuser un peu le background grâce à une zone "neutre", sorte de purgatoire, où l'on pourra parler avec des PNJ, réaliser quelques quêtes secondaires, et souffler entre deux missions. Un aspect RPG permet de distribuer des points de compétence glanés en trucidant à tout va, et, point crucial, il est possible à tout moment de complètement changer le build du personnage et d'axer ses capacités sur un tout autre profil. Utile devant certains ennemis coriaces qui demanderont de changer de tactique.

Un travail remarquable a été effectué au niveau de la direction artistique, qu'elle soit visuelle ou sonore. La musique déchire, vraiment. Au point où, jouer avec un casque devient quasiment obligatoire, à moins de disposer d'un home cinéma avec un 7.1 Dolby Atmos évidemment. Sur le plan visuel, on séparera la partie narrative de la partie jeu, les deux étant très différentes. La narration se fait au travers de personnages dessinés, avec un trait nerveux absolument génial, à la croisée entre les comics US et les mangas. Les décors du jeu, eux sont plus classiques, mais bénéficient d'un fabuleux travail sur la lumière et les animations.

Un mot sur l'histoire tout de même, qui n'est qu'une excuse pour aller toquer à la porte de nos futures victimes, mais qui se laisse suivre sans mal, les enjeux étant clairs dès le début de l'intrigue.

Au risque de comparer David et Goliath, je pense qu'en attendant Cyberpunk 2077, Ruiner se pose donc comme une alternative intéressante, au niveau de ses thématiques, et de son ambiance en tout cas.

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :