Image-Header

Quelques tags au hasard...
the surge ps4 souls like dark souls jeux-video naugty dogs playstation jak and daxter acta hadopi loppsi démocratie politique anonymous
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Ori and the Blind Forest - Definitive Edition

News postée le 07-04-2021
Tags reliés à cette news : ori and the blind forest, moon studio,
Dans la catégorie jeux-video

Merci Moon Studio d'avoir créé un jeu aussi sublime. Une direction artistique éblouissante à chaque instant, surprenante et toujours d'une finesse incroyable. Et surtout, jumelée avec un gameplay exigeant et novateur mais qui sait se faire une place dans un monde très codifié.

Dans Ori and the Blind Forests, on contrôle Ori, un petit être de lumière, mi-chat mi-singe, a qui incombe la tâche de redonner ses couleurs à la forêt de Nibel, en restaurant ses trois éléments : l'eau, le vent et la chaleur. Au passage, on apprendra pourquoi la forêt va si mal.

Sous la forme d'un platformer en 2D, le monde de Nibel se divise comme dans tout Metroïdvania qui se respecte, en zones distinctes, accessibles au fur et à mesure que l'on débloque de nouvelles capacités. Double saut, dash (vers le bas puis vers le haut), parachute, pouvoir s'agripper aux parois... Et surtout, utiliser les ennemis et les projectiles comme tremplins, en appuyant sur une touche au bon moment : ce sera LA mécanique clé autour de laquelle s'articulera une grosse partie du jeu.

L'exploration sera au cœur de l'expérience Ori, et il faut avouer qu'explorer c'est toujours plus agréable quand on est bien chaussé(e). Et bien c'est le cas ici puisqu'il n'a jamais été aussi fluide et limpide de se déplacer (bon OK j'exagère, Hollow Knight sorti un peu après est encore plus pointilleux sur ce point).

Si au rayon des regrets on trouvera le fait d'être parfois caché par un élément du décor au 1er plan, empêchant de voir certains pièges, c'est à peu près tout. Flirtant avec le die-and-retry, les passages les plus complexes pourront même s'avérer frustrants tant qu'on aura pas trouvé l'astuce pour traverser les éléments déchaînés. A ce titre là, on se rapproche parfois de Celeste.

Mais en proposant un système de sauvegarde quasi illimité (c'est presque du save-state), reposant sur des orbes d'énergie que l'on peut accumuler au fil du jeu, la progression n'est au final pas vraiment compliquée. Seuls les passages en mode évasion qui ne permettent pas de sauvegarder sont les plus retors mais comme je le disais plus haut, une fois qu'on a compris la logique on peut finir ces passages les yeux fermés.

L'OST est aussi sublime que ce que j'imaginais. Elle embellit à merveille les différentes zones du jeu, n'est jamais entêtante mais complètement envoûtante.

Il existe un mode "une vie"... Finir ce jeu en une seule vie ! Le challenge absolument fou.

Une petite perle à découvrir absolument !

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :