Image-Header

Quelques tags au hasard...
planète singes la planète des singes la planète planete film films geek cinéma cinema critique hadopi loppsi dadvsi liberté internet informatique chine virus pirate piratage
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Metal Gear Solid 2 - Sons of Liberty

News postée le 19-10-2015
Tags reliés à cette news : metal gear solid, sons of liberty,
Dans la catégorie jeux-video

MGS2Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty (PlayStation 2 - 2001)

Metal Gear Solid, sorti en 1998 sur PlayStation, a marqué un tournant décisif pour la saga culte d'Hideo Kojima. Pour la première fois, grâce à la puissance de la 3D, le génial créateur des aventures de Snake, pouvait proposer une mise en scène calquée sur les standards du cinéma : positionnement des caméras, effets de lumière, et même jeu d'acteurs (voix et mouvements seulement, l'animation des visages n'étant pas encore aboutie à l'époque) devenaient véritablement des composantes essentielles du titre, et permettaient de toucher le joueur comme jamais auparavant. Accompagné d'un scénario très complexe et d'une bande son magistrale, on obtenait alors l'un des jeux les plus marquants de la génération, et qui aujourd'hui encore demeure dans le top 10 des softs favoris de votre serviteur.

C'est dire avec quelle fébrilité cette suite directe était attendue de par le monde.

Mais avant d'aller plus loin, rappelons les bases scénaristiques sur lesquelles reposent ces "Sons of Liberty".

Dans le MGS de 1998, Solid Snake, un soldat d'exception est envoyé en mission de sauvetage dans une base de traitement de déchêts nucléaires, sur l'île de Shadow Moses, dans un archipel de l'Alaska. Il a pour but de sauver le secrétaire d'Etat à la Défense et le chef du DARPA, pris en otage par un groupe terroriste, qui menace également d'un tir de missile nucléaire toute non réponse à la rançon demandée : les restes de Big Boss (un autre soldat de légende) et un milliard de Dollars.

Au fil de son infiltration dans la base, Solid Snake va mettre au jour une immense machination dont il est l'un des éléments centraux malgré lui. Il apprendra qu'il est le résultat de l'expérience génétique "Les Enfants Terribles" (en français dans le texte), menée dans les années 60, et ayant pour finalité de créer des soldats parfaits. Il apprend également qu'il a deux frères jumeaux, Liquid (chef des terroristes de Shadow Moses) et Solidus (connu sous le nom de George Sears, le Président des Etats-Unis).

Enfin, il détruit le premier prototype du Metal Gear REX, une machine de guerre tous terrains.

Dôté d'un puissant message anti-guerre, Metal Gear Solid ouvrait la voie à une nouvelle ère du jeu vidéo.

MGS2-RaidenLa suite dans les idées

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty débute deux ans après l'incident de Shadow Moses. Solid Snake et Otacon, l'ingénieur qui a crée Metal Gear REX, travaillent désormais pour une ONG baptisée "Philantropy". Ils oeuvent pour empêcher la prolifération des Metal Gear de par le monde, dont les plans ont été vendus au marché noir. Sans se douter qu'il est encore une fois le jouet de puissances bien plus fortes que lui, Snake infiltre un tanker dans la baie de Manhattan, censé transporter un nouveau modèle de Metal Gear.

Après un prologue riche en rebondissements, Hideo Kojima prend le joueur à contre-pied en le mettant dans la peau non pas de Solid Snake, mais dans celle d'un autre soldat, dont le nom de code est Raiden, deux ans après l'incident du tanker. Le coeur de l'intrigue se déroule sur une plate-forme off-shore nommée Big Shell,, où le Président des Etats-Unis et une partie de son administration sont retenus en otages. Ils ne seront libérés qu'à la condition que la somme de 30 milliards de Dollars soit versée aux terroristes du groupe "Sons of Liberty".

Si le scénarion semble avoir de gros relents de déjà-vu, ne vous y fiez pas, car tout est intelligement pensé et voulu. Hideo Kojima nous entraîne encore une fois dans une intrigue beaucoup plus complexe qu'il n'y parait, et s'attendre à un bête jeu d'action serait une erreur. Surprenant, entraînant, amenant à une réflexion constante, les superlatifs ne manquent pas pour décrire ce monument qui s'érige en digne héritier de l'opus précédent.

 

MGS-2Tactical Meta Action (spoilers ahead !)

Si le titre reprend beauoup de choses à son grand frère, il est loin d'être exempt de nouveautés. On retrouvera donc le gameplay inhérent à la saga : une vue principalement de dessus, empêchant de voir tout de suite le décor et de déceler les ennemis d'un coup d'œil. De fait, le joueur est obligé d'évoluer pas à pas, en prenant mille précautions afin d'éviter de déclencher une alarme. On se plaque contre les murs pour que la caméra permette d'apercevoir ce qui nous attend plus loin, on rampe, on se cache dans des boites en carton (dont une boite du jeu Zone of the Enders, produit par Kojima)... Cet épisode introduit les tirs à la première personne avec toutes les armes (le premier volet ne proposait une vue FPS qu'avec le fusil de sniper ou les jumelles), afin d'éliminer les soldats ennemis de loin. Utile pour se frayer un passage en toute quiétude.

Le parcours de Raiden à travers Big Shell sera parsemé de rencontres avec des personnages cultes que l'on ne peut retrouver que dans un Metal Gear Solid : Vamp, l'ennemi déjà mort une fois, Fortune, qui ne peut mourir au combat, Fatman, le poseur de bombes en roller... Et bien sûr Ocelot, toujours présent dans les coups fourrés, en manipulateur sans pareil.

Ce second volet est l'occasion de venir embellir le scénario, d'apporter des réponses aux questions laissées en suspens par MGS, mais aussi d'en soulever beaucoup d'autres. On apprend donc que les "Sons of Liberty", menés par Solidus Snake, combattent les Patriots, douze personnes influentes qui dans le plus grand secret contrôlent les Etats-Unis et l'information, écrivant l'Histoire telle qu'ils veulent qu'elle soit connue par les citoyens. Mais même les Sons of Liberty s'avèrent finalement n'être que des pions dans le vaste plan des Patriots.

L'œuvre est enrichie de clins d'œil, comme par exemple Solid Snake se faisant passer pour le soldat Pliskin, référence à Snake Plissken de New York 1997 crée par John Carpenter, et dont est inspiré Solid Snake. On retrouve aussi énormément d'introspection avec les multiples références aux opus précédent. Enfin, véhiculant un fort message symbolique sur la liberté de penser par soi même, cet épisode continue à être très moralisateur sur nos sociétés.

Mais plus que tout cela, c'est en brisant le "quatrième mur" qu'Hideo Kojima réalise un coup de maître. Il propose une réflexion profonde au joueur en le mettant face au jeu et non dans le jeu : déjà dans MGS, le personnage de Psycho Mantis s'adressait directement au joueur en analysant la fréquence de ses sauvegardes et en l'obligeant à changer de port de manette pour pouvoir le vaincre. MGS 2 propose une analyse encore plus conceptuelle et plus subtile, par le biais de Revolver Ocelot et de l'Intelligence Artificielle "GW" qui s'adressent de manière directe ou indirecte au joueur.

Proposant une aventure rythmée et immersive, MGS 2 ne pourrait être critiqué négativement que sur sa relative facilité (en mode normal du moins), et sur la fausse impression d'être très court. La faute à une longue phase d'introduction, et à un décor limité aux différentes zones de Big Shell. Pourtant, quinze heures minimum sont nécessaires pour un premier run sérieux, en essayant de trouver un maximum d'objets et d'easter-eggs.

MGS2MS2MGS2MGS2

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty se pose assurément comme un grand jeu vidéo, et son lissage en HD sur PS3 et Xbox 360 lui rend honneur de la plus belle des façons. Un plaisir à jouer, un plaisir à écouter et à regarder par le biais des nombreuses cinématiques à la mise en scène grandiose, cet épisode, indispensable dans la chronologie complexe des Metal Gear, a déjà laissé une empreinte profonde depuis 2001. Des jeux comme ça, on en fait peu. Alors aucune excuse pour passer à côté !

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :