Image-Header

Quelques tags au hasard...
helldivers jeux video playstation multijoueur jeux-video internet the pirate bay CEDH stephen king it ça cinéma horreur chapter 2
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Jojo Rabbit

News postée le 10-02-2020
Tags reliés à cette news : jojo rabbit, Taika Waititi, cinema,
Dans la catégorie cinema

Jojo Rabbit

Décalé, un poil baroque, et amplement loufoque : c'est la signature de Waititi qui commence petit à petit à devenir l'un des réalisateurs que je préfère. Il a même réussi à me faire "apprécier" Thor : Ragnarok, bel exploit car le MCU est pour moi l'équivalent d'un crachoir à chique. Bref on est là pour parler des jeunesses Hitlériennes et des Juifs à cornes.

J'ai découvert Jojo Rabbit grâce à une affiche, aucune bande annonce pour me tromper sur la nature du film. Ça avait l'air bien barré et ça m'a tout de suite attiré. Ce n'est clairement pas une comédie où l'on se fend la poire toutes les 30 secondes, ici pas de gags, mais une critique de l'absurdité de l'idéologie Nazie, mise en scène de façon à la rendre plus stupide que jamais. C'est caricatural et malin.

Une seule chose m'a beaucoup gêné : lorsque les Alliés prennent la ville de Jojo, on voit bien des Américains triomphants dans les rues, mais aussi des soldats Russes... beaucoup plus patibulaires, et surtout, ce sont les Russes qui mitraillent les soldats allemands prisonniers (en particulier ceux auxquels on s'est attachés car ils sont finalement loin d'être des SS). Déjà qu'il n'y a pas eu de bataille en coopération entre Russes et Américains, j'ai trouvé dommage de faire passer uniquement les soviétiques pour les gros balourds et les exécuteurs de basses besognes.

En dehors de ce... détail de l'Histoire comme dirait un autre balourd qui figure depuis bien trop longtemps sur mon "Bingo des personnalités qui vont mourir cette année", Jojo Rabbit parvient à raconter de manière très touchante le quotidien d'un jeune garçon endoctriné, qui va faire face à ses convictions. Malgré toute la noirceur du monde dans lequel il vit, et le poids d'une société de la délation et de la paranoïa, le récit sait rester léger, comme a su le faire un certain "La Vie est Belle" en son temps. C'est là toute la force de Jojo Rabbit.

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :