Image-Header

Quelques tags au hasard...
hadopi streaming aurélie filipetti téléchargement lescure pirate cinema predator internet indépendance cyberespace constitution geek informatique
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Celeste

News postée le 06-01-2021
Tags reliés à cette news : celeste, matt makes game, jeux-video,
Dans la catégorie jeux-video

C'est leste ?

Que voici un jeu exigeant ! La quintessence du gameplay millimétré dans lequel un simple pixel sépare la victoire de la défaite.

J'avais adoré les niveaux chronométrés de Rayman Legends et Origins, qui demandaient un peu de persévérance, des réflexes, et un apprentissage du level-design.

Dans Celeste, c'est le même genre, mais poussé à l'extrême. Avec sa palette pixel-art, certes magnifique, on est pas là pour apprécier la balade, mais bien pour déjouer les pièges retors qui se hissent entre l'héroïne et le sommet de la montagne qu'elle doit gravir.

Le col de l'Eychauda en tongs à côté, c'est pour les débutants.

Croix directionnelle, saut, dash puis double-dash et enfin la gâchette pour s'agripper aux parois. C'est tout ce que la manette permet de faire et c'est suffisant car à cœur vaillant rien d'impossible. Et il faudra persévérer pour atteindre la cime du mont Celeste.

Les développeurs ont fait preuve de tout le machiavélisme possible et imaginable pour rendre l'ascension dure, mais ludique et absolument jouissive. Telle une mélodie, la traversée des niveaux se fera sur un rythme sans fausses notes sous peine de recommencer encore et encore. Mais chaque tableau terminé apportera sa dose de dopamine et on en redemandera jusqu'à plus soif.

600 niveaux répartis sur 8 mondes, autant dire qu'il y a de quoi faire et, chapeau bas encore une fois, pour avoir réussi à créer des niveaux toujours variés même si certaines mécaniques reviendront.

Des éléments du décor viendront pimenter l'expérience, comme les plumes qui permettent de voler pendant un court instant au prix de slaloms infernaux, les cristaux et/ou les bulles qui permettent de réinitialiser la jauge de dash en plein air, etc... de quoi donner des sueurs froides et de quoi forcer joueurs et joueuses à préparer un plan à l'avance pour arriver à la fin d'un niveau.

Quelques phases de duel contre des "ennemis" viendront encore diversifier le gameplay et seront des passages d'anthologie, qui vous mettront à bout de souffle.

La frustration n'a jamais montré le bout de son nez pendant ma partie, même si sur PS4 j'ai éprouvé plus qu'à mon tour l'envie de fracasser ma manette, car le stick directionnel requiert un doigté au nanomètre sur certains sauts. On jurerait avoir pointé en diagonale ? Que nenni on part tout droit et c'est la mort.

Là où Celeste surprend encore, c'est sur son scénario ! Oui, c'est fou mais l'écriture, l'histoire et la thématique sous-jacente, à savoir la dépression, sont très habilement contés ici. Appuyée par des musiques géniales, cette thématique prend encore plus de poids et de sens.

Une expérience grandiose et grisante, qui met une sacrée claque et fait relativiser sur le skill que l'on pense avoir atteint. J'avoue ne pas avoir le jus pour poncer le titre jusqu'à la moelle et récupérer les fraises restantes, les gemmes et les faces B des niveaux.

2840 morts, en 11h33min... Pas de quoi être fier ! Quoi que ?

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :