Image-Header

Quelques tags au hasard...
mass effect 2 geek jeux-video pc xbox 360 ps3 dark souls jeu video from software Dark Souls III the fire fades
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Avengers - Infinity War & Avengers - Endgame

News postée le 04-09-2019
Tags reliés à cette news : avengers, endgame, infinity war, marvel, mcu,
Dans la catégorie cinema

Avengers - Infinity War

10 ans de MCU, 20 films... autant dire que Disney a bien mis la dose pendant toutes ces années, et le résultat a plus souvent été insipide et inintéressant plutôt que divertissant et recherché. Mais force est de constater qu'avec ce troisième opus mélangeant tous les Avengers, on a droit à un petit coup de force qui ne démérite pas.

Tout d'abord, avec autant de personnages à l'écran, difficile d'approfondir sur tout le monde, et ça, honnêtement, étant donné la qualité d'écriture du MCU, c'est plutôt bien comme ça. Ici, pas le temps de se dire qu'untel est un gros blaireau (hormis Quinn, j'y reviendrai), donc chaque Avenger a son fil conducteur et on ne s'attarde pas sur des fioritures. Très bon point.

Ensuite, Thanos campe un méchant plutôt original, même si en fait... ben c'est juste un écolo extrémiste quoi. Mais bon, il n'est guère étonnant que le MCU veuille exagérer à outrage un message anti-consumériste. N'en demeure pas moins que Thanos nous épargne le sempiternel portrait du vilain qui ne cherche que le pouvoir absolu pour sa propre petite personne. Même si il insulte Spider-man en le traitant d'insecte, alors que les araignées sont des arachnides, il est plutôt malin. Ses minions par contre sont carrément issus du même moule que la pléthore d'autres persos-chair-à-canon qui défilent au cinéma.

Tout ce mélange est rondement mené : chapeau bas à l'équipe du film qui a réussi à rendre le tout plutôt cohérent et bien équilibré. Avec quasiment aucun temps mort, on aurait pu craindre l'overdose, mais non. Honnêtement, je suis plutôt un détracteur du MCU mais je sais aussi reconnaître quand il y a de bonnes choses, et là, c'est le cas. Même l'humour pour enfants de 4 ans est peu présent (sauf quand Bruce Banner se casse la gueule hein, fallait faire rire les débiles).

Mais je voudrais quand même revenir sur deux points importants d'Infinity War. Tout d'abord, on peut dire que c'est vraiment à cause de Quinn/Star-Lord, que toutes les infinity stones sont en possession de Thanos. A trois secondes près, c'était gagné, mais il fallait absolument que cet idiot, malgré les avertissements d'Iron Man, fasse tout foirer ? Les scénaristes auraient du trouver autre chose, car Quinn devient désormais le personnage le plus stupide de la saga. Ensuite, le résultat de cette bourde interstellaire, mène à la mort de la moitié des êtres vivants de l'univers, dont une grosse partie des Avengers... Mais qui va croire une seule seconde à leur mort ? Déjà, ils disparaissent tous dans une séquence sans sentiments, mais surtout, Doctor Strange sait exactement quoi faire pour arriver à une victoire finale sur Thanos, donc tout porte à croire qu'il a délibérément laissé sa pierre et qu'on s'achemine tranquillement vers une happy-end, ce qui dédramatise complètement le tout.

Pour conclure, il en aura fallu des téras-octets de pellicule, mais ce condensé d'Avengers parvient enfin à proposer quelque chose de sympa. Pourvu que les suivants prennent le même chemin !


Avengers - Endgame

Voilà, c'est fini. Enfin, pas vraiment. On a encore de longues et joyeuses années de MCU qui nous attendent dans les salles obscures, car les scénaristes atrophiés de l'encéphale ce n'est pas ce qu'il manque à Hollywood (j'y étais il y a deux semaines, Hollywood Boulevard c'est 60% de camés).

Bref, Endgame reprend là ou Infinity War nous avait laissés : sur un suspens relatif, Doctor Strange ayant donné une victoire assurée à ses acolytes. Il n'y avait alors plus qu'à attendre que cela se passe.

Et attendre, c'est bien ce que nous propose cet épilogue. Des longueurs faussement introspectives/morales eu veux-tu, en voilà. Au moins, on a ici aussi évité la déferlante d'humour pour dégénérés, histoire de laisser un ton plutôt sombre au film. Quelques doses de gags sont posées de-ci de-là, mais cela ne nuit pas à l'ensemble. Par contre, sortez les mouchoirs, les violons sont chauds ! Dommage que ce soit trop mal réalisé pour que les sentiments transpirent vraiment quand un personnage sort définitivement de la pellicule, cependant, je l'avoue, avec le thème musical de Avengers, certaines séquences frôlent pendant quelques secondes avec l'épique.

Côté scénario, c'est toujours pareil. A la fin les gentils gagnent. C'est bourré d'incohérences et de trucs débiles du genre War Machine qui ne tilte même pas que Nebula n'est pas revenue en même temps que lui. Dommage, ça conduit au final à la mort de son meilleur pote.

Comme je le disais, voilà, c'est fini. Ou pas. En tout cas, le cinéma industriel sans saveur a encore de beaux jours devant lui.

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :